L'ASSOCIATION
BIOLOGIQUE INTERNATIONALE
150 PATHOLOGIES :

CARDIO-VASCULAIRE/
SYSTEME VEINEUX

DERMATOLOGIE

ETAT GENERAL+
INFECTIOLOGIE

GYNECOLOGIE

ORL /
OPHTALMO-
STOMATOLOGIE

PEDIATRIE

PNEUMOLOGIE

RHUMATOLOGIE
DOULEURS

SYSTEME NERVEUX

UROLOGIE

ADÉNITE
Inflammation des ganglions lymphatiques, aiguë ou chronique.

L'adénite correspond à une réaction naturelle très fréquente pendant les infections virales, bactérienne et mycosiques. L'adénite subaiguë ou chronique peut être en rapport avec une mononucléose infectieuse (cf : ganglions) ou un syndrome mononucléosique, le cytomegalovirus, des chlamydiae ou le candida albicans.
Ancienne appellation : écrouelle, scrofules.

Voir le médecin. En attendant, et en complément, faire des compresses de plantes émollientes (adoucissantes).

PYTHOTHERAPIE :
Infusion :
Mettre 1 pincée de chaque plante pour 1/2 litre d'eau. Porter à ébullition, infuser 15 minutes. Prendre 3 tasses par jour (+ gélules de Fucus vesiculus).

Locale : Racines de Guimauve, Lierre terrestre, graines de Lin, fleurs de Mauve, 10 g. de chaque pour 1/3 d'eau bouillante. 
Infuser 15 minutes. 
Appliquer 2 cataplasmes tièdes par jour durant 30 minutes.

Gélules : Souci - Fraxinelle - Sauge - Houblon - Fucus vesiculus / 2 gélules de chaque, 1 fois par jour.

HOMÉOPATHIE : 
Pyrogenium 7CH 5 granules. 
Hepar Sulfur : 1 dose toutes les 6 heures en échelle (7CH, 9CH, 12CH, 15CH). Mercurius Solubilis 5CH : 5 granules 3 fois par jour.

Drainage ganglionnaire :
3 granules / 3 fois par jour, au besoin :
- Petits et durs : Abrotanum 4CH.
- Douloureux, durs + eczéma : Cistus canadensis 4CH.
- Gros et persistant : Conium 4CH.
- Nombreux et moux, adénite mésentérique, tuberculinique : Drosera 4CH.
- Nombreux et durs (sujet agité et chaud) : Iodum 4CH.

Pour la suppuration :
Sujet nerveux : Mercurius solubilis 4CH.
Sujet gras : Graphites 4CH.
Sujet frileux : Silicea 6DH

OLIGO ELÉMENTS : 
Cuivre 3 ampoules par jour + Chlorure de Magnésium. 

Alimentation :
Alimentation rigoureuse, non excitante. L'alimentation végétarienne étant la mieux adaptée.
A éviter : le tabac, les alcools, le vin, la bière, la charcuterie, les plats en sauce, 
le beurre cuit, les sucres, les pâtisseries, les viandes grasses, les fromages forts, le gibier, etc.

Aliments à privilégier : les légumes verts, la levure de bière, les potages de légumes, la bouillie d'avoine, les salades, les fruits, etc.
Veuiller à l'aération suffisante des chambres.

Massage :
Avec embrocation suivante :
1/2 litre d'huile d'olive (ou d'amandes douces) + 30 g de Millepertuis = 20 têtes de Camomille.
Exposer au soleil pendant 8 jours, ou chauffer au bain-marie pendant 30 minutes. S'utilise tel quel, en frictions.

Bains :
Avec des algues marines (préparation prête à emploi que l'on trouve dans les magasins de diététique ou les pharmaciens).
Bains de vapeur :
Bains de vapeur suivis d'un bain chaud, 3 fois par semaine.

Lavement :
Lavement d'eau tiède, à conserver 20 minutes.


ALLERGIE 
Etat d'un individu qui, sensibilisé à une substance,
 y réagit ultérieurement d'une façon exagèré.

L'allergie est produite par une substance qui n'est pas tolérée par l'organisme. 
Elle peut se traduire par des crises d'asthme ou des spasmes bronchiques, de l'urticaire, de l'eczéma, un gros écoulement nasal, les muqueuses enflammées, yeux qui pleurent. Il faut rechercher la substance néfaste : c'est le rôle de l'allergologue. 

La pollution, les déséquilibres nutritionnels, les agressions chimiques de toutes sortes provoquent une hyper sensibilisation de notre système de défense qui se traduit par des allergies. Les allergies respiratoires, cutanées ou alimentaires sont liées à plusieurs facteurs essentiels : hérédité allergique, déséquilibre du système nerveux sympathique et du foie auxquels se surajoute un affaiblissement du système immunitaire. Les allergies respiratoires (rhinite, asthme) et cutanées héréditaires (eczéma) sont difficiles à traiter. Certains patients subissent avec succès une désensibilisation à la substance responsable de leur allergie. En revanche, le traitement de l'allergie par : homéopathie et la phythothérapie réussit très souvent là où tout à échoue. 

Il s'agit d'un traitement de longue durée (car le produit ne peut pas toujours être supprime de l'environnement du sujet) mais, le traitement est facile à suivre. On constate une allergie à la poussière de maison et aux plumes, aux poils de l'animal familier, à un microbe, à la pénicilline, à un produit ménager etc. On fait alors cesser la cause avant de décider d'un traitement. Tous les types d'allergie peuvent être soignes par homéopathie et la phytothérapie : urticaire, eczéma, asthme, rhume allergique, rhume des foins. En cas de crises à répétition, il faudra obligatoirement consulter un médecin pour recevoir un traitement de fond. Car l'allergie est l'un des exemples les plus typiques de la notion de terrain. Nous envisagerons aussi les cas d'allergie aux chapitres relatifs aux organes atteints par cette affection (rhume de foins, conjonctivite) Il n'est pas question de se soigner en dehors du médecin, notamment lorsqu'il s'agit de l'asthme car on à note que des plantes et des huiles essentielles causaient des accidents allergiques graves (údème des voies respiratoires). 

Le traitement naturel est synergique, il comprend : 
1 La diététique représente la base fondamentale du traitement des allergies quel qu'en soit le type. 

Eliminer par déduction les aliments allergisants, les produits chimiques, le lait dans certains cas d'intolérance, les produits raffines, les toxiques (café, tabac, alcool, certaines drogues). 

Rechercher les intolérances alimentaires et pratiquer une désensibilisation à partir des substances alimentaires trouvées au cours du test (lait, huile, sucre, cacao). 

2 PHYTOTHÉRAPIE : 
Le Cassis, la Viorne, le Romarin, à prendre sous forme de bourgeons (gemmothérapie) ou en teintures mères. Le Ribes nigrum (cassis) présente les indications des corticoïdes sans les effets secondaires.

3 L'OLIGOTHERAPIE :
(traitement du terrain) Manganèse et Soufre ou Manganèse-Cobalt. 

4 L'ACUPUNCTURE ET L'OSTEOPATHIE :
vertébrale et crânienne, sans oublier l'examen attentif des dents, des sinus, des cicatrices à la recherche d'un foyer irritatif (champ perturbateur). 

5 LA SYMPATHICOTHERAPIE ENDONASALE :
avec les huiles essentielles : Achillée millefeuille, Camomille matricaire, Estragon. 

6 LA RELAXATION, 7/W, HOMÉOPATHIE :
permet de restaurer le terrain en le dépolluant, en restaurant ses défenses, en le désensibilisant par les isothérapiques (prépares à base de secrétions du malade ou d'allergènes). 

Remèdes de terrain ou de fond :
Dans le Sycose : Thuya, Natrum Sulf, Silicea, Sulfur, Tuberculinum, dose hebdomadaire en 15 CH.



ACCUEIL